Bienvenue sur le site internet de Wahagnies Standard : 03.20.86.57.49

  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies
  • Bienvenue sur le site internet de Wahagnies

Accueil du site > Pages Annexes > VOEUX DU MAIRE 2017

VOEUX DU MAIRE 2017

PowerPoint - 1 Mo
Voeux 2017 version finale ABOS

 Avant toute chose, je dois dire que ce ne fût pas chose aisée que de prendre la suite de Vincent Mahieux. Je n’étais pas préparé à la tâche de maire et il faut avouer que la première année fût une année de découverte et de gestion du quotidien. Mais depuis septembre 2016, avec deux années d’expériences, mon équipe dynamique et moi-même, aidés des comités consultatifs, avons adopté des méthodes de travail afin d’imaginer une vision pour l’avenir de notre commune et élaborer des projets pour lesquels vous serez consultés.

2 ou 3 choses à savoir sur les finances de la commune
 Cependant, avant d’évoquer les projets de 2017 et des années à venir, je tiens à rappeler quelques faits concernant la situation financière de la commune ainsi que notre marge de manœuvre. D’abord il y a les emprunts de la commune, héritage des précédentes mandatures. Nul besoin d’être savant pour comprendre que notre mandat ne suffira pas à rembourser ces emprunts dont la pression ne baissera qu’à partir de 2018
 Ensuite, il y a la participation à l’effort collectif. Elle nous est demandée pour le remboursement de la dette nationale. Cette fois la tendance est inverse. 13 100 € lors de notre prise de fonction en 2014, puis 47 200 € en 2015, 78 400 € en 2016, et 95 300 € pour cette année. Un effort croissant qui nous mène à 240 300 € en 4 ans… le tout pour un avenir incertain.
 À cela il faut ajouter les charges qui nous ont été imposées. Ainsi en 2016 nous avons récupéré la compétence voirie avec une dette supplémentaire et donc une nouvelle charge complète à assumer jusqu’en 2028. En 2017, nous ne pouvons plus retarder la mise en œuvre des travaux d’accessibilité des bâtiments publics. À cette fin, nous engagerons 135 000 € pour 2016, et quelques 50 000 € par an jusqu’en 2025.
N’oublions pas que dés 2014, nous avons également dû intégrer la dépense de mise en œuvre des N.A.P. Je ne peux passer sous silence que 2016 était la troisième et dernière année où nous bénéficions d’une compensation pour ces temps périscolaires. À l’heure qu’il est, nous n’avons aucun signe en faveur d’une poursuite de ces compensations. Et, les maigres économies que nous pourrons faire ne permettront probablement pas de compenser les baisses de dotations et de subventions. Il nous faudra probablement rompre avec les efforts que nous avions fait pendant les trois précédents budgets pour réussir à ne pas augmenter les charges sur les ménages et donc hélas probablement envisager une participation financière des familles pour le maintien de ces N.A.P. 
 Tout cela nous a amené à prendre des décisions drastiques afin de poursuivre nos efforts d’économie. Ainsi, nous n’avons pas remplacé les départs à la retraite et nous nous sommes limités à la mise en place de contrats aidés tout en réduisant les heures supplémentaires des agents communaux. Nous avons également modifié le marché de service pour les différentes installations de chauffage et avons vendu des biens immobiliers communaux. Bref, partout où nous le pouvions, nous avons réduit les dépenses. Sauf pour les enfants.
 En guise de transition, je me dois d’aborder nos relations communautaires. La Communauté de Communes Pévèle Carembault peut vous sembler lointaine. Pourtant nous en faisons partie. Elle a ses bons côtés...et ses contraintes.
Dans la liste des contraintes, on pensera au fait que 1er janvier 2017 nous avons récupéré la charge de régler la consommation électrique de l’éclairage public et la gestion du parc des éclairages de Noël. Bien entendu nous récupérons également l’attribution de compensation de 53 000 € correspondante.
 On ajoutera aussi que depuis le 1er janvier 2017, la Communauté de communes exerce, conjointement au SIRIOM, la compétence de la collecte des déchets avec le nouveau prestataire « ESTERRA ». Ce choix, guidé par le besoin d’augmenter la qualité de tri, tout en limitant le nombre de rotation des camions et donc d’émission de CO2, fait que les déchets triés seront collectés tous les quinze jours au porte à porte. Le verre sera collecté tous les mois aux points d’apports volontaire. C’était là une vraie divergence de point de vue entre la Communauté de communes et les maires faisant parti du SIRIOM. Mais la majorité a décidé que nous ne pourrions pas continuer à avoir indéfiniment une collecte du verre au porte à porte. Les instances de la Communauté de communes ont cependant accepté d’adopter une période transitoire d’un an durant laquelle une analyse fine sera mise en place pour examiner la possibilité de compléter la collecte du PAV par une collecte au porte à porte pour toutes les communes de la communauté sans négliger les autres aspects surtout la baisse des taxes.
 Comme je le disais, en regard des « inconvénients », on trouve des avantages tel que celui de pouvoir réfléchir à des aménagements en groupe. Ainsi, je porterai la voix de notre commune pendant les commissions de préparation à la prise de compétence de la Gestion des Milieux Aquatiques et de la Prévention des Inondations (GEMAPI). L’idée est de défendre notre territoire dans les plans de prévention qui doivent être mise en place en cas d’ inondations comme celles qui nous menacent lors de grosses pluies et d’événements climatiques inhabituels.
 Un autre exemple des bienfait de la CCPC, concerne les gains substantiels sur les dépenses d’assurance de la commune . Ce gain est permis par la mutualisation des moyens et une négociation groupée pour l’ensemble des communes de la CCPC.

Travailler à des jours meilleurs …
 À la vue de tout ce que je viens de dire, vous devez penser qu’être élus dans ces conditions est une gageure qui invite à la prudence. C’est vrai... à la prudence mais surtout à L’OPTIMISME. Nous pourrions être abattus face à l’ampleur et la diversité des tâches... nous préférons positiver et imaginer un avenir à construire.
 Les plus intéressés ou attentifs ont déjà connaissance des projets que nous avons lancé. Parmi eux, vous noterez l’étude comparative qui va nous permettre de choisir sereinement entre la rénovation ou la construction d’une nouvelle école. Si aujourd’hui l’étude oriente la décision vers la construction d’une nouvelle école, le projet ne pourra cependant être envisagé qu’après épurement de la dette communale... soit pas avant 2025. Cette construction répondra aux nouvelles obligations et normes de développement durable, d’économies d’énergies etc.
 Autre exemple, nous poursuivons la révision du plan local d’urbanisme. Elle devrait s’achever courant juin pour se terminer par l’enquête publique. Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable, sera comme il se doit, proposé au débat public. Très certainement en Février ou Mars. Nous vous invitons fortement à y participer. N’oublions pas que nous avons également entamé la rénovation des voiries de la rue Jules Ferry, commencé le renouvellement du mobilier urbain et que nous développons les animations communales en collaboration avec les associations.
 À l’ensemble des actions menées ou initiées en 2016, nous allons pour cette année 2017 ajouter quelques actions comme l’entrée en vigueur de nouveaux marchés de services pour nos installations de chauffage. Elles vont permettre d’améliorer notre bilan carbone tout en faisant des économies d’énergie et donc de belles économies financières pour notre commune.
 Autre sujet qui a lui aussi été le sujet d’appel d’offre, la mise aux normes des cinq sites communaux pour l’accueil des personnes à mobilité réduite. Les plus fréquentés sont l’espace François Mitterrand, la salle de sports, le stade de l’an 2000, la salle Roger Salengro et l’église. Ces travaux subventionnés par le département et par un appel aux fonds de la communauté de communes provoqueront certainement quelques désagréments. Mais c’est une nécessité.
On peut ajouter à tout cela, la rénovation de la toiture de la mairie à la fin du 1er trimestre, la construction d’’une aire de jeux sécurisée derrière le centre de loisirs, l’installation de bornes canines pour lutter contre l’abandon des déjections, le positionnement de potelets pour la sécurité des piétons, notamment des enfants se rendant à l’école et l’installation de totems à proximité des écoles. Ces travaux seront subventionnés l’un par les territoires ruraux , l’autre par la CAF, voire dans le cas des totems par une fraction des amendes récoltées par la Préfecture de Police.
 
 Notre mandat se poursuivant jusqu’en 2020, nous travaillons d’ores et déjà aux projets des prochaines années à commencer par 2018. Ces projets toucheront à la voirie, aux bâtiments communaux, à l’environnement et à la sécurité.
 Côté voirie, au travers de groupements de commandes communautaires, nous allons poursuivre la rénovation du revêtement bitumineux de la rue Jules Ferry, rénover également une partie de la bande de roulement de la rue de la Sablonneuse, procéder à la réparation de bordures localement cassées ou dégradées sur tout le territoire, élaboré un plan pluriannuel pour la rénovation ou la requalification des autres voiries et trottoirs comme celles des Tritons, d’Arthur Laurent ou encore de la Sablonneuse tout en tenant compte de l’arrivée de la Fibre à partir de 2018. Fibre qui nécessitera peut-être des travaux d’infrastructure.
Nous travaillons également à la révision du plan de circulation de la Commune en ayant pour objectifs de sécuriser la circulation automobile tout en libérant les trottoirs à la circulation piétonne et aux personnes à mobilité réduite. Le tout sans oublier de créer du stationnement. Par cela, nous répondrons aux autres préoccupations évoquées lors de l’enquête sur le Plan Local d’Urbanisme. Ce projet de réaménagement serait proposé au budget 2018.
 Coté bâtiments communaux, nous répondrons aux alertes de la gendarmerie concernant les écoles et centre de loisirs en installant un portier vidéo, en remplaçant le portail d’entrée de l’école primaire et en appliquant un film de protection sur l’ensemble des vitrages du Rez-de-chaussée.
Les autres bâtiments n’étant pas en reste, l’état inquiétant de l’église nous pousse à déclencher une expertise tant pour nous rassurer que pour poursuivre son entretien. Nous aurons peut être à programmer des travaux lourds de structure, de charpente voire de toiture.
Par ailleurs, des appels d’offre pour travaux de rénovations du logement à côté de la Maison de l’Enfant ou pour l’aménagement de la future annexe de la Mairie seront finalisés cette année ou lancés pour 2018. Enfin, un plan pluriannuel pour le traitement des espaces extérieurs sera mis en place pour certains bâtiments comme la salle de sports.
 En ce qui concerne l’environnement, afin de respecter le Grenelle de l’environnement et la règle du zéro Phyto, nous allons faire appel à un atelier d’insertion pour assurer l’entretien des voyettes, fossés et cimetière. Parallèlement, nous allons poursuivre la mise en place de mobiliers autour de la place Jean-Baptiste Lebas, aménager les entrées du village avec du mobilier approprié et créer de nouvelles plates-bandes pour embellir le quotidien et mettre en place les trames vertes défendues par les lois sur le développement durable.
N’oublions pas que deux fois par an, le Conseil Municipal des Jeunes consacre une demi-journée à ramasser papiers gras, canettes de boissons diverses, bouteilles de verre et emballages de carton sur le domaine public. Chaque mois, la balayeuse communale nettoie les fils d’eau. Chaque semaine les agents municipaux nettoient les abords des sites publiques et font un passage sur l’ensemble du territoire pour enlever les déchets errants et déjections canines (50 sacs de 100 litres sont récupérés chaque semaine ). Et enfin chaque jour ces mêmes employés font les abords de la Mairie et des écoles…beaucoup de temps perdu pour des incivilités qui prive la Commune de la gestion de ses espaces verts !
À ce sujet, nous n’avons pas perdu de vue notre objectif de réinscrire la commune au concours des villages fleuris. Ce serait peine perdue si le minimum de propreté n’était pas atteint. Aussi, nous faisons appel à votre sens civique et de solidarité collective pour nous accompagner dans cet objectif. La Mairie ne peut pas tout…. Notre détermination nous amènera peut-être à la création de postes de Policiers Municipaux en charge de suivre et sanctionner les réfractaires. Cela aura un coût non négligeable pour la collectivité qui se répercutera inévitablement sur les impôts locaux.
 Le dernier volet concerne la sécurité. En collaboration avec la Gendarmerie, nous relancerons le plan « Voisins Vigilants ». De plus, nous envisageons l’installation d’un réseau de caméras en liaison avec la gendarmerie pour limiter la progression de cette insécurité. Le coût des nouvelles techniques de vidéo-surveillance ayant fortement chutés, nous espérons, comme les communes voisines qui ont mis en place une vidéo-surveillance, voir les délits diminuer de 30% dès la première année. Il n’aura échappé à personne que mes propos soulignent le fait que nous avons beaucoup d’idées et de projets pour le village. Afin d’éviter de générer une dette pour les générations à venir, nous nous efforcerons de construire et mener des projets très subventionnés, avec un minimum de crédit et donc des projets essentiellement autofinancés.
 
 Pour ces raisons nous n’envisagerons les projets structurants qu’à partir de 2018 voire 2025. Cela nous laisse du temps pour partager nos idées, co-construire nos projets. Parce que ce village vous appartient pour bien plus longtemps que vous ne nous l’avez donné en mandature, nous proposons de lancer, en 2017 une étude d’orientation globale et de programmation pour l’aménagement des différents espaces publics communaux disponibles. Nous imaginons valoriser et lier les voyettes, réaménager en site paysager le parc en friche autour de l’Eglise, valoriser l’espace derrière la superette ‘’PROXI’’, transplanter le boulodrome près du Stade de l’An 2000, afin de libérer les lieux pour un parking paysager qui augmenterait la capacité d’accueil aux abords des écoles, de la salle des fêtes, et du complexe sportif, transformer l’espace entre la Mairie et la Médiathèque en parking paysager, enfin réaménager la Place Jean-Baptiste Lebas (c’est là l’investissement le plus lourd qui nous obligera certainement à la modestie).
 Tous ces projets, seront esquissés et chiffrés...Afin de respecter notre engagement de transparence, nous reviendrons vers vous avec des plans et des devis. Vous serez consultés et dans tous les cas, nous aurons une planification chargée et ambitieuse mais en adéquation avec les possibilités financières que nous laisseront les baisses générales de dotations et de subventions.
 
Remerciements et vœux...
 La cérémonie des vœux ne serait pas une cérémonie des vœux sans remerciements.
 Je tiens à remercier chaleureusement, au nom de l’équipe municipale les vingt associations et les équipes de bénévoles qui par leur temps libre et leur énergie, organisent l’animation de notre commune.
 Je remercie solennellement le Conseil Municipal des Jeunes fraîchement renouvelé (par des élections) qui participe activement à la vie communale, notamment lors des cérémonies officielles, lors de la collecte des denré alimentaires, de la distribution des colis aux aînés, ou encore des matinées de nettoyage de notre village.
 Je poursuis mes remerciements avec une attention toute particulière pour l’ensemble du personnel communal, qui accepte souvent de travailler dans des conditions difficiles ou contraignantes.
 Je remercie également les membres des comités consultatifs pour leurs contributions aux différentes enquêtes et études, ainsi que pour leurs contributions en tant que bénévoles lors des manifestations municipales.
 Je n’oublierai surtout pas les volontaires et bénévoles du CCAS qui se mettent à la disposition des plus démunis.
 Et enfin, porte-parole de mes concitoyens et en mon nom, un grand merci aux forces de l’ordre notamment aux gendarmes de Thumeries, car malgré la surcharge de travail qu’ils connaissent en ces temps particulièrement sensibles, ils restent à notre écoute, restent disponibles et son bien présents sur notre territoire.
 Pour clore ce chapitre, je remercie chaleureusement les élus autour de moi, qui consacrent également beaucoup temps et d’énergie en faveur de la communauté, souvent au détriment de leur vie familiale.
 
 À toutes et tous, n’hésitez pas à venir en Mairie. Manifestez-vous, intéressez-vous, participez et sans attendre, je vous souhaite une excellente année 2017 : santé, joie, bonheur et beaucoup de projets.
 
 
 Alain BOS,
 Maire de Wahagnies



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF